J’ai pensé intituler cet article “ce que j’aurais aimé savoir avant d’accoucher” mais je préfère dire “ce que j’aurais savoir” car avant d’accoucher, j’ai fait la politique de l’autruche (têtête dans le sable et cucul en l’air). Je n’ai rien voulu lire et je me bouchais les oreilles quand une copine commençait à en parler. Je n’avais pas envie d’être alertée et stressée pour rien. Pour moi, tout se passerait bien, no soucaï, la zen attitude!

A présent, avec du recul, je me dis que savoir certaines choses aurait pu m’aider.

J’ai déjà évoqué mes accouchements en mode second degré dans le post “Peut on raconter son accouchement sans faire chuter le taux de natalité?” mais aujourd’hui, j’ai envie d’essayer d’être utile aux futures mamans sur le point d’accoucher en évoquant ma propre expérience.

Une péridurale ne marche pas toujours

J’ai toujours su que j’accoucherais sous péridurale. Pas besoin de me faire de beaux dessins pour que je comprenne qu’expulser un petit être humain par cet endroit- là de mon anatomie n’allait pas se faire sans douleurs. Donc si vous êtes comme moi, c’est-à-dire si vous n’êtes pas prête pour Koh Lanta et que vous allez demander une péridurale, vous devez vous préparer à l’éventualité qu’elle ne fonctionne pas. Je ne suis pas médecin, je ne saurais pas vous expliquer pourquoi. En tout cas, j’ai connu les 2 extrêmes.

Pour Junior: la péridurale a trop bien marché et comme je ne sentais plus les contractions, je n’ai pas pu pousser correctement.

Pour Numérobis: j’ai bien eu la péridurale à temps mais elle n’a pas bien fonctionné et me provoquait des malaises. J’ai donc ressenti des effets très minimes.

Oui on peut faire caca…

J’ai bien essayé de trouver un titre plus classe mais on va pas se mentir, il n’y a pas 36 façons de rendre ce détail agréable. Comme je vous le racontais déjà dans mon post “Peut on raconter son accouchement sans faire chuter le taux de natalité?” , Numérobis est venu au monde beaucoup plus tôt que prévu et le jour où j’ai accouché, j’ai eu la très bonne idée de manger un parmentier de canard. Le plat le plus digeste au monde, vous vous en doutez.

Alors oui, pas de tabous entre nous: lorsque j’ai poussé, il n’y a pas que sa tête qui est venue. Vous dire que je l’ai bien vécu serait vous mentir. Mais j’ai relativisé: l’équipe médicale le vit au quotidien et mon conjoint…. ben il s’en est remis!

J’ai essayé de me retenir mais c’est idiot. On ne peut pas et cela perturbe l’accouchement. Alors, laissez vous aller et pour une fois dans votre vie, vous ne serez pas une princesse, tant pis! (PS: en fait, c’est bête ce que je dis parce que même les princesses font caca…)

Tout n’est pas tout rose tout de suite après…

Bébé est sorti! Youpi! Libérée, délivrée… (ne me remerciez pas, c’est cadeau). Si tout va bien, vous allez pouvoir le serrer contre vous en faisant du peau à peau, moment hors du temps, rien qu’à vous. Bonheur.

Oui mais voilà, il reste peut-être encore quelques détails à régler.

Vous aurez peut-être besoin d’une épisiotomie s’il y a eu une déchirure. Si vous avez encore les effets de la péridurale, vous ne sentirez rien. Sinon, oui, ce n’est pas très agréable. Pour Numérobis, j’ai donc bien senti quand ils m’ont recousue mais ils l’ont fait alors que je faisais un câlin à mon petit ange, ce qui adoucit tout de suite la douleur.

Par contre, je tenais absolument à vous parler de la délivrance du placenta. Je ne connaissais pas bien et pensais naïvement qu’il était forcément expulsé avec le bébé mais ce n’est pas le cas. Parfois, il reste dans l’utérus et il faut l’expulser.

J’étais tellement épuisée par mon accouchement que je n’ai pas pu, ou en tout cas, je n’ai pas pris sur moi pour puiser dans mes dernières ressources. Grosse erreur….

Si le placenta n’est pas expulsé par vos soins (en poussant une dernière fois), il faut que quelqu’un aille le chercher….avec sa main…ou plutôt devrais-je dire avec son bras…en entier…. et gratter les parois de votre utérus. J’ai eu l’impression de sentir les doigts de la gynécologue qui me grattaient les amygdales. C’est extrêmement douloureux et désagréable.

Alors, si on vous dit que le placenta n’est pas expulsé, puisez au fond de vos réserves et poussez!!

On ne retrouve pas un ventre plat tout de suite après (ni 4 ans après d’ailleurs mais ça c’est un autre débat!)

THE mythe! On pense que, une fois bébé sorti du ventre, on va retrouver sa taille de guêpe et pouvoir tout de suite reboutonner notre jean préféré. Eh bien non! Autant vous y préparer tout de suite.

Oui, il y a sûrement autour de vous des femmes qui ont eu la chance de retrouver leur ligne tout de suite. On a toutes entendu aussi des chanceuses (ou mythos?) qui ont même perdu du poids! Mais rassurez-vous, pour la plupart d’entre nous, ce n’est pas le cas et c’est NORMAL!

Quand vous aurez accouché, votre ventre ressemblera à un gros ballon dégonflé, flasque avec la peau toute molle. Je suis désolée d’être aussi brutale, mais si je l’avais su, j’aurais pu apporter des vêtements adéquats, c’est-à-dire, mes vêtements de grossesse ou au moins des vêtements bien amples. il a fallu que je demande à Jules de me rapporter tout cela en vitesse et je me suis sentie très mal dans mon corps.

Ne vous inquiétez pas, votre ventre redeviendra normal, un jour… même si vous garderez sûrement des traces. Mais vous savez quoi? Vous êtes devenue maman alors soyez indulgente envers vous même ok?

On saigne beaucoup

On va sûrement vous demander d’apporter des culottes-filets. Et quand vous allez les acheter, vous allez vous dire ‘ah mais quelle horreur! Jamais de la vie je mets ça moi!’

Attention, flash spécial: désolée de vous l’apprendre mais vous êtes comme tout le monde et vous allez les mettre ces slips immondes. Et vous serez même bien contente de les trouver.

Pourquoi? Parce qu’on saigne beaucoup après un accouchement. Règles x 10 à peu près; pas loin d’une hémorragie. Ça ne dure pas longtemps, pas de panique.

Vous ne referez peut-être pas les scènes hot de 50 Nuances de Grey tout de suite…

Ah la sexualité après un accouchement! Vaste sujet. Je ne vais pas vous parler de mon expérience (Jules m’en voudrait) mais je voulais aborder ce sujet pour vous transmettre ce message:

Faites ce que vous voulez!!!!!

N’écoutez pas ce que les autres vous diront, ne lisez pas trop de choses et por favor, ne subissez pas de pression de la part de votre conjoint. Écoutez votre corps. Vous venez de subir quelque chose d’incroyablement violent (oui, oui, j’utilise ce mot en toute conscience). Votre corps aura sûrement besoin de se reconstruire. Vous aurez besoin de vous retrouver, de refaire la paix avec votre corps. Alors, faites vous confiance. Et parlez-en avec votre conjoint, qui, s’il est intelligent, saura comprendre et vous attendre.

Voilà. J’espère que cela pourra vous aider si vous êtes sur le point d’accoucher. Et pour aller plus loin, je vous renvoie vers cet excellent article de Picoubulle, Quelques vérités sur l’accouchement. http://www.picou-bulle.com/verite-sur-accouchement.html

PSST! Ne partez pas tout de suite….Vous aimez mon blog? Alors je vous invite à découvrir mon 1er livre publié sur Librinova en vente au prix de 1,99 euro. A vous offrir ou à offrir à vos copines! Marche aussi pour les hommes qui aimeraient mieux nous comprendre!

Peut-on dire la vérité sur la maternité sans faire chuter le taux de natalité?

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.