“Bonjour, je m’appelle Nanou et je n’aime pas Noël.”

“Bonjour Nanou. ”

Je ne sais pas s’il existe des réunions de ce genre. On pourrait les appeler les ANA: les Angoissés de Noël Anonymes. Je pense qu’il y aurait du monde.

Ah Noël! La magie des cadeaux! Les décorations chatoyantes dans les rues! La voix mélodieuse de Mariah Carey dans les oreilles (je critique mais c’est le seul truc de Noël que j’aime!). Tout le monde aime Noël… Pardon, je rectifie: tout le monde DOIT aimer Noël. En tout cas, c’est l’image que les médias nous renvoient. Toutes ces familles heureuses de se retrouver pour partager un moment riche en émotions…

Oui mais voilà, moi, je déteste noël (et les fêtes de fin d’année dans leur ensemble) et je sais que je ne suis pas la seule. Pourquoi? Laissez-moi vous expliquer.

je déteste noël

Trop de tout…

Trop tôt

C’est moi ou Noël commence de plus en plus tôt chaque année? Bientôt les catalogues de jouets seront dans nos boîtes au lettre au mois de juillet. Ben, tiens, tant qu’on y est, on a qu’à laisser les décorations de Noël toute l’année comme ça, ce sera plus pratique.  A force de faire démarrer Noël de plus en plus tôt, il perd de sa magie.

Trop de nourriture

Les rayons des supermarchés dégoulinent de nourriture. D’ailleurs, ils n’ont tellement plus de place pour la stocker qu’ils en font des pyramides! J’aime bien manger et pouvoir se faire plaisir à Noël en mangeant des produits un peu exceptionnels est une bonne chose mais n’est-ce pas un peu trop quand même?

Trop d’argent

A chaque fois que le mois de décembre pointe son nez, ma pression monte, mes genoux commencent à s’entrechoquer, je sens la crise d’angoisse arriver… J’essaie de croire au miracle de Noël: je me dis qu’un gentil lutin du Père Noël a peut-être mis une petite enveloppe dans ma chaussure mais non, jamais! Les radins! Alors, je me débrouille. Résultat? Le mois de janvier est long, trèèèèèèès long! Et bien sûr bye bye les soldes d’hiver!

Trop de pression

Dans son dernier article Esprit de Noël, es-tu là? Picoubulle parle de la “pression terrible au bonheur”. Je trouve cette expression très juste. Pendant les fêtes de fin d’année, on DOIT être heureux, on doit s’amuser en famille pour Noël, avec des amis pour le réveillon. Mais ces moments ultra programmés sont rarement ceux pendant lesquels on s’amuse le plus, justement à cause de cette pression.  Et quand on est seul, cette pression se transforme en cauchemar…

Trop de famille

Bon là, on touche à un sujet sensible et très personnel donc je ne vais pas développer trop mais disons que je n’ai pas la famille la plus unie au monde, que certaines personnes me manquent beaucoup, que c’est compliqué… comme dans beaucoup de familles certainement. Donc, Noël peut être synonyme de tensions… Maintenant que j’ai ma propre famille, je me sens plus apaisée mais il restera toujours un goût amer je pense…

Trop de cadeaux

Mes garçons croulent sous les cadeaux. On a beau essayer de limiter mais on arrive pas à raisonner la famille. Il nous est arrivé par le passé de “cacher” certains cadeaux et de les ressortir dans l’année pour que les garçons puissent vraiment avoir le temps de découvrir leurs nouveaux jouets.

Et même si nous autres adultes ne croulons pas sous les cadeaux, il faut avouer que parfois, certains cadeaux nous font plus plaisir que d’autres. Comme il faut à tout prix acheter quelque chose, parfois le choix peut être discutable alors qu’à un autre moment de l’année, nous aurions aimé recevoir telle ou telle chose. Un cadeau “gratuit” sans occasion particulière a souvent plus de valeur.

Trop de culpabilité

Eh oui! Encore et toujours notre bonne vieille copine, Miss culpabilité. Elle n’est jamais bien loin celle-là. Pour Noël, elle se rappelle à nous quand on emballe nos cadeaux avec du papier (à chaque fois, j’ai l’impression de raser la forêt Amazonienne), quand on achète trop de cadeaux ( à bas la société de consommation!), quand on fait le choix du sapin (un vrai sapin? ok mais d’où provient-il? Un sapin en plastique? Vade retro!), quand on mange du foie gras (no comment), quand on achète un calendrier de l’avent Kinder au lieu d’en fabriquer un de ses petites mains en ne mettant que des bons pour des activités et surtout pas d’objets…. La liste n’est pas exhaustive! Bref, rien ne va et chacun y va de son petit commentaire!

je déteste noël

Cet article n’engage que moi. La magie de Noël m’a quittée il y a bien longtemps et je le regrette. Je suis jalouse des personnes qui ont réussi à garder leur regard d’enfant. J’envie les familles qui se réunissent pour partager un moment de joie. J’essaie de prendre sur moi pour mes garçons mais j’ai du mal… Alors si vous avez gardé l’esprit de Noël, je suis sincèrement heureuse pour vous mais si vous voyez quelqu’un qui est un peu triste ce mois-ci, comprenez-le, il a ses raisons!

Pssst! Merci d’avoir lu cet article! Vous avez encore 5 minutes? Je participe à un concours de nouvelles pour lequel j’ai besoin de vos votes. Vous trouverez ci-dessous les liens pour aller voter! Un petit geste pour vous mais pour moi, un immense rêve!!!! Merci par avance!!

La motivation de la lettre

Soeurs

 

 

 

3 Comments

  1. Merci pour le clin d’œil! J’ai gardé cette part d’enfant qui me fait aimer la magie de Noël, mais je trouve qu’à vouloir commencer trop tôt, et faire “trop” parfait, on perd en spontanéité et le caractère exceptionnel de cette période est moins marqué. J’aime toujours autant Noël et son décorum, mais il faut garder un bon équilibre, pas toujours facile!

  2. Que ça fait du bien de lire que d’autres comme moi n’aiment pas la période de Noël !
    Moi aussi je rêve chaque année de passer cette satanée période comme dans les films « de Noël » que l’on peut voir !
    Et chaque année je me dis que je ne dois pas être normale !
    De mon côté aussi les familles ne sont pas comme j’en ai rêvé il y a bien longtemps !
    On devrait monter un groupe « et si on pouvait détester Noël sans être jugée dépressive »🤪
    Nous sommes le 28 novembre et les calendriers des éboueurs, des pompiers et autres nous sont déjà proposés depuis plusieurs jours ! Le comble du comble : on entend toutes ces personnes nous souhaiter de Bonnes Fêtes ! On leur dit que ce n’est pas pour tout de suite et que pendant encore presque un mois on aura encore notre lot de petits plaisirs, de petites tristesses ?
    J’adore vous lire ! Continuez comme ça ! Ça fait du bien et Bonne Chance pour vos nouvelles 😉 (j’ai voté…)

    • Merci pour ton adorable commentaire et tes encouragements qui me font chaud au coeur! Partante pour monter le groupe!! A bientôt!

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.