Ce titre un tantinet racoleur je l’avoue ne cache en rien un sujet sulfureux, désolée messieurs.  Quel masochisme ai-je donc en tête?

Depuis que je suis sur les réseaux sociaux pour mon blog, j’ai fait la découverte des ‘fitmoms‘ et des mères parfaites aux profils Instagram remplis de photos montrant leurs corps parfaits, dans leurs maisons parfaites, habitées par leurs familles parfaites.

Récemment, je suis tombée sur la photo d’une très jolie jeune femme qui dévoilait son corps de femme enceinte. Elle en était à la 39ème semaine. Normalement, à ce stade très avancé de la grossesse, une femme ressemble plutôt à ça:

la vraie vie des femmes, impact négatif des réseaux sociaux sur l'image de soi des femmes
Dessin de Nathalie Jomard

Certaines avec plus ou moins de dignité, de vergetures et de cellulite mais en règle général, la fin de la grossesse est compliquée niveau estime de soi. Quand Jules essayait de me prendre en photo, le regard noir que je lui lançais lui faisait comprendre assez clairement que s’il essayait, il risquait de devoir manger son appareil photo, et pas par la bouche.

Bref, revenons à cette charmante demoiselle sur Instagram. Elle posait à moitié dévêtue dans un magnifique body en dentelle  qui laissait apercevoir une poitrine menue et ferme, des cuisses sans aucune cellulite ni vergeture, aucun défaut en somme.

Écartons un point tout de suite: oui je suis jalouse, aigrie comme un vieux pou de ne pas avoir ressemblé à ça pendant mes grossesses, ni même avant d’ailleurs. Mais honnêtement, il y en a beaucoup qui sont comme ça à la fin de leur grossesse?

Quel est le rapport avec la question du jour? Eh bien tout simplement que la photo et le compte de la jolie jeune femme en général est suivi par des milliers de personnes. Je ne lui veux aucun mal et si elle a autant d’abonnés, elle le mérite sûrement mais voir ce genre de clichés n’a-t-il pas un impact négatif sur l’estime de soi au final? Ne serait-ce qu’un peu?

Nous sommes déjà envahies de publicités plus machistes les unes que les autres où les corps des femmes servent à vendre des yaourts ou autres voitures. Pourquoi aimons-nous nous rajouter une telle épreuve?

Prenez l’exemple de la papesse d’Instagram, Caroline Receveur alias Mme Parfaite. 3 millions de followers ont vu sa photo où elle affichait des abdos de rêve 5 mois après son accouchement! C’est super qu’elle ait trouvé une bonne appli de retouche… oups, pardon , je reformule. C’est super qu’elle n’ait rien mangé pendant 5 mois…oups, décidément, je n’y arriverai pas! Bon, c’est super qu’elle ait un bon métabolisme, on est content pour elle. Sortez les confettis! Résonnez musette! Mais franchement, ça sert à quoi, à part faire se sentir mal 3 millions de femmes devant leur écran? Certains diront qu’elle peut être un modèle. Ce à quoi je réponds: ne pas avoir retrouvé ses abdos 5 mois après l’accouchement est normal (même 4 ans après mais ça vous le gardez pour vous, ok?).

A force de voir des images de ce genre, on a forcément une petite voix (vous savez celle qui vous suit depuis votre enfance et qui véhicule plein de clichés sur les femmes?) qui nous dit: “Si elle, elle y arrive, pourquoi pas moi?”  On a beau connaître l’existence des filtres et autres logiciels de retouche, il reste quand même un doute en nous.

Je ne sais pas si les hommes font la même chose. Force est de constater que ces derniers temps, la pression est plus forte pour qu’ils fassent attention à leur apparence mais je pense quand même qu’il y a encore une différence importante entre les hommes et les femmes sur ce point. Vous ne pensez pas?

Je ne sais pas pourquoi les femmes font ça. Je pense qu’il s’agit de la triste continuité de ce que la société nous inculque depuis notre plus jeune âge: une femme doit être jolie plutôt qu’intelligente, ne doit pas se laisser aller même pendant la grossesse… (voir mon article Vis ma vie de femme, entre pression et culpabilité). Alors finalement, les femmes parfaites des réseaux sociaux sont un peu des modèles qui nous font rêver autant que souffrir. Et même si après avoir vu leur corps parfait et leurs enfants parfaits, on pleure le soir de ne pas y arriver, le lendemain on est tenté d’aller voir leurs photos…

Pour ma part, je fuis ces comptes car je sais qu’ils peuvent m’atteindre même sans m’en rendre compte tout de suite.

Mon conseil pour vous sentir bien: venez voir le compte de Maman4.0. Pas de corps parfait dans un body en dentelle, une maison en pagaille 90% du temps, bref la vie, la vraie! Pression: 0!!

 

Pssst! Merci d’avoir lu cet article! Vous avez encore 5 minutes? Je participe à un concours de nouvelles pour lequel j’ai besoin de vos votes. Vous trouverez ci-dessous les liens pour aller voter! Un petit geste pour vous mais pour moi, un immense rêve!!!! Merci par avance!!

La motivation de la lettre

Soeurs

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.