Avant de devenir parent, on a tous en tête plein de beaux principes que l’on est persuadé de pouvoir mettre en place le jour où on deviendra parent…mais ça c’était avant, comme dirait l’autre! Je ne fais pas exception à la règle. Voici un aperçu des magnifiques principes que j’avais avant de me confronter à la dure réalité du terrain.

Principe n°1: Regarder la télé avant 2 ans mes enfants ne feront point

On nous le répète à longueur de temps, les écrans c’est tabou, on en viendra tous à bout (haut niveau de culture cinématographique pour ceux qui auront reconnu). Pour mon aîné, on a réussi à résister assez longtemps. On arrivait à le mettre dos tourné à la télé. Pas de tablette ni de jeux vidéos. A 2 ans, ça s’est compliqué lorsqu’il a découvert la magie de Oui-Oui et autre Robocar Poli. On a eu droit à quelques crises mémorables au moment d’éteindre la télé mais on gérait encore un peu. A l’arrivée du deuxième….comment dire?… L’expression ‘On a lâché l’affaire’ correspond assez bien à la réalité. Télé, tablette, photos sur smartphone et même jeux vidéos… La cata. On limite comme on peut, on sauve les meubles, on se raccroche aux branches. Bref, vous aurez compris!

Principe n°2: utiliser la télé comme baby-sitter je ne ferai point

Restons sur notre amie la télé. Avant, je regardais de travers les parents qui osaient mettre leurs enfants devant la télé au lieu de jouer avec eux ou de les amener à une expo avec eux. Ah, c’est beau la naïveté! Je ne savais pas ce que le mot fatigue voulait dire (voir ici mon article sur les sentiments que l’on découvre en devenant parent). Quand on rentre d’une journée de travail bien remplie, que les enfants ont eux-mêmes eu une journée dense à l’école, que l’on a fait les devoirs, que l’on a joué 15 minutes avec eux (ou plus si on est hyper forts), la télé est alors le dernier rempart face à l’effondrement. J’ai souvent été à deux doigts d’aller embrasser Oui-oui sur l’écran pour le remercier.

Principe n°3: au McDo avant 8 ans, nous ne les emmènerons pas

Mystère scientifique: un enfant de 2 ans sait reconnaitre le M du McDo même si vous ne lui avez jamais appris, même s’il n’a jamais vu de pub à la télé. Comment font les géants de la malbouffe? Je ne sais pas. Peut-être envoient-ils des ultrasons que seuls les enfants peuvent entendre…

Principe n°4: leur crier dessus jamais je ne ferai

J’aimerais être toujours d’une humeur égale. J’aimerais pouvoir mettre en pratique tous les principes de l’éducation bienveillante. Je suis admirative de ces parents qui y arrivent même quand ils sont fatigués, même quand ils sont malades, même quand leur aîné leur demande depuis une heure de manger une sucette alors que le 2ème est en train d’écrire sur les murs. Non, franchement, bravo. Euh, ça existe des parents comme ça qui ne prennent pas des substances chimiques? Moi il m’arrive de crier, le cheveu dressé sur la tête et la bave aux lèvres. Non, ce n’est pas bien ni constructif mais c’est humain non?

Principe n°5: les plats industriels jamais mes enfants ne mangeront

J’ai essayé pour mon aîné de me passer de petits pots. J’y suis à peu près arrivée. Je me souviens d’une fois où j’avais préparé plein de bonnes choses que j’avais ensuite congelées, toute fière de moi. Lorsque j’ai commencé à lui servir, il m’a tout craché à la figure. Direction poubelle et moi direction supermarché pour faire le plein de petits pots. Maintenant qu’ils sont grands, j’aime leur faire des gâteaux et ils les aiment bien. Mais parfois, le petit gâteau industriel à la liste d’ingrédients douteux, leur plait encore plus. Soyez maudits les exhausteurs de goût!

Principe n°6: de gros mots jamais je ne dirai devant eux

J’essaie, je vous jure que j’essaie….mais p…. qu’est ce que ça fait du bien des fois bor….!

Principe n°7: sur l’hygiène jamais je ne transigerai

Moi, avoir des enfants sales? JAMAIS! Bon en vrai, le matin il faut parfois faire le choix entre arriver en retard à l’école et brosser les dents et le soir la douche passe quelques fois à la trappe lorsque je suis au bord du gouffre mais apparemment des études montrent que trop se laver c’est pas bon pour la peau? Commet ça je me raccroche aux branches?

Principe n°8: le chantage comme levier jamais je n’utiliserai

‘Si tu arrêtes de crier, tu auras une sucette’ ‘Si tu fais bien tes devoirs, tu pourras regarder la télé (encore elle)’ Oui je sais c’est moche mais d’un autre côté je me dis que cela peut peut-être les entrainer pour devenir les rois de la négociation ou de faire une grande carrière dans la politique.

Principe n°9: aux beaux meubles jamais je ne renoncerai

J’aime la déco et les belles matières. J’adore feuilleter les magazines et regarder la Maison France 5. Et puis je regarde mon intérieur. J’aime ma maison, je m’y sens bien mais il faut être honnête: elle ressemble autant à un intérieur de Elle Décoration que moi je ressemble à Elle Macpherson (désolée de gâcher vos illusions). Les meubles ne sont pas beaux, ils sont pratiques. Certes, ils viennent bien d’un célèbre designer suédois mais celui-ci ne porte d’un seul nom et est connu de tous. En plus, ils portent tous les marques de 2 enfants qui aiment bien parfois les décorer à leurs goûts. Bref, c’est pas stylé mais c’est vivant (on se console comme on peut!).

Principe n°10: de jouets éducatifs en bois leurs chambres seront remplies

Je ne vais pas refaire le sketch de Madame Foresti qui dit ‘tu t’es déjà pris un jouet en bois dans la tronche?’mais sachez que c’est vrai, ça fait mal. Au delà de ça, il y a simplement le fait qu’il est très dur de résister aux jouets en plastique qui bipent et font de la musique de tous les côtés. De plus, les enfants sont en permanence stimulés que ce soit à l’école ou à la maison quand ils sont dans un environnement positif alors où est le mal de temps en temps à relâcher la pression et à jouer à Un, Deux, Trois, Prout? Non, ce n’est pas intelligent mais c’est franchement drôle! Mais il me reste encore quelques principes pour leur adolescence: _ de portable tu n’auras point avant 12 ans _ de petite copine tu ne ramèneras pas à la maison avant 18 ans _ de vêtements de marque tu n’auras pas avant 15 ans. Pourquoi vous rigolez??

2 Comments

  1. Ah ah ça m’a bien fait rire, j’aurais pu écrire cet article moi-même ! Moi j’ai carrément laissé tomber mon tout premier principe à la naissance : je jurais que je ferais un accouchement naturel en piscine sans péridurale… j’ai tenu 5 minutes, j’ai fini droguée et en salle d’accouchement 😂 Bon courage pour les principes qui tiennent encore !!

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.