Quand j’étais enceinte de Junior, je suis allée voir le spectacle de ‘Madame Foresti‘ dans lequel elle parlait de la maternité et de l’accouchement.
Elle explique que lorsque des femmes ayant déjà accouché parlent à une femme enceinte, elles ont juste le droit de dire ces 3 phrases:
– la grossesse c’est un petit peu long, surtout vers la fin
– la péridurale, ça fait pas mal
– la césarienne, ça tire un petit peu
Et c’est tout. Pourquoi? Parce que si on disait la vérité, plus personne ne voudrait avoir d’enfants! Alors me vient une idée… Vérifier si ce que dit Florence Foresti est vrai. Si je raconte mon accouchement, est-ce que le taux de natalité va baisser?
Avertissement pour les femmes enceintes: si vous lisez ceci, vous n’aurez peut être plus envie d’accoucher. Mais en même temps, il est trop tard! Désolée….

Les contractions

L’accouchement ne commence pas quand bébé décide de venir voir la lumière. Non, il commence avec les fameuses contractions. Comment les décrire à quelqu’un qui ne connait pas? Imaginez un ninja à l’intérieur de votre ventre en train de faire du nunchaku. C’est à peu près ça je pense. Pour moi, plus les contractions se rapprochaient et s’intensifiaient et plus je me demandais pourquoi on avait décidé d’avoir un enfant.
Sur ce point là (comme sur beaucoup d’autres points d’ailleurs) je me suis sentie moins ‘performante‘ que mes copines qui m’avaient raconté qu’au moment des premières contractions, elles avaient eu le temps de se préparer tranquillement pour la maternité et même de prendre un bain.
Un bain?? Autant vous dire que 1/ me laver était le dernier de mes soucis et 2/ il aurait fallu me hisser dans la baignoire avec un treuille car la baleine que j’étais à ce moment là ne pouvait même pas lever un orteil alors les 2 jambes, on n’en parle même pas!

La péridurale

Je dois avouer quelque chose qui ne me rendra pas populaire auprès de certaines personnes: je ne comprends pas pourquoi des femmes décident d’accoucher sans péridurale. Peur de l’acte médical? Ultime acte de bravoure pour prouver au monde entier que les femmes sont fortes? S’il y avait bien une chose que je savais avant même d’avoir envie d’avoir des enfants c’était que JAMAIS je n’accoucherais sans péridurale. Je n’avais pas besoin que l’on m’explique que sortir un être humain (aussi petit soit-il) de cette partie là de mon anatomie n’allait pas se faire sans douleur. Je ne vais pas vous faire de dessin. Vous visualisez déjà je pense. Ne me remerciez pas.
D’ailleurs, quand l’anesthésiste m’a posé la question lors du rendez-vous pré-accouchement “Voulez-vous avoir recours à la….”, telle une amoureuse n’attendant pas la fin de la demande en mariage, j’ai crié “OUI!!” sans le laisser finir sa question. Je la voulais sa péridurale, et en triple dose s’il vous plait! Ok une péridurale ce n’est pas anecdotique. L’aiguille pourrait faire tomber dans les pommes Mike Horn, mais franchement, il y a un avant et un après péridurale.
Avant
Après
Après la péridurale, on aurait pu m’annoncer que ce n’était pas 1 mais 5 enfants que j’allais avoir, j’aurais ri et invité tout le monde à faire la chenille pour célébrer la bonne nouvelle! Dé-ten-due! Mais ça n’allait pas être le cas à chaque fois. Teaser!

La dignité

Avant de vous parler de l’accouchement en lui même, je dois faire un aparté sur ce point douloureux que toutes les femmes sur le point d’accoucher ont connu (surtout à l’hôpital publique): ce jour là, une femme n’a plus aucune dignité.
Je pense que sur toutes les portes des salles d’accouchement est écrit: “portes ouvertes. Venez voir. Spectacle gratuit”.
Je crois me souvenir qu’à un moment il devait y avoir une dizaine de personnes autour de moi. En temps normal, ça ne me pose pas de problème. Mais à moitié dévêtue (la moitié vêtue étant celle dont j’aurais pu me passer) et le visage déformé par la douleur, curieusement, j’avais nettement moins envie de faire la papote avec ces gens qui m’avaient l’air sympathique par ailleurs.
Mais le pire moment pour notre dignité? L’accouchement en lui-même bien sûr.

L’accouchement

Justement, en parlant d’essayer de garder un semblant de dignité, je me rappelle cette petite phrase prononcée par l’infirmière qui voulait m’aider à pousser correctement. Elle l’a prononcée sur un ton très sérieux et plein d’encouragement:
Poussez comme si vous faisiez caca
Voilà. Tout est dit. J’en étais réduit à ça. A ce moment là, j’ai ressenti une profonde pitié pour moi-même. Une petite larme à l’œil. Snif. Bon.
Je vous le dis. Je vous le dis pas…. Allez, je ne suis plus à ça près. Attention mesdames et messieurs, Maman 4.0 va aborder THE tabou de l’accouchement, une question que toutes les femmes se posent avant d’accoucher pour la 1ère fois mais dont elles n’osent parler à personne. Oui avant d’accoucher il vaut mieux manger léger. Moi je ne savais pas que j’allais accoucher l’après-midi. J’ai mangé du parmentier de canard. L’infirmière m’a porté la poisse avec sa phrase. Vous avez compris ce qu’il s’est passé? Moi quand j’y repense, je me balance encore sur ma chaise. Traumatisée à vie.
Et la douleur dans tout ça? Si la péridurale m’a permis de voir des éléphants roses pour Junior, elle n’a pas fonctionné pour Numérobis. Malheureusement pour moi, mes enfants ont une grosse tête. Ça a bien fait rire ma gynéco lors des échographies. Ça m’a nettement moins fait rire lors de l’accouchement. Curieux.
J’aimerais vous dire que je suis restée digne dans la douleur telle une Kate Middleton accouchant sans péridurale et sans faire de bruit (la mytho!) mais je suis Maman 4.0 et je dis la vérité! J’ai crié. Beaucoup. Très fort. Je crois avoir lu dans le journal le lendemain que l’hôpital avait vu des femmes enceintes venues accoucher ce jour-là fuir à toute vitesse. Certains médecins ont arrêté d’exercer ne pouvant supporter l’idée de voir quelqu’un souffrir autant.
Et que dire du moment où n’en pouvant plus, j’ai agrippé la sage-femme par le col de sa blouse en lui criant dessus ‘j’ai mal, faites quelque chose!’. D’ailleurs c’est à ce moment là que Jules, qui avait sûrement un peu honte, a dit cette phrase mémorable:
Prends un peu sur toi
Je lui ai répondu. Il a vu sa vie défiler.
Alors quand j’entends les femmes dire que l’accouchement a été le plus beau jour de leur vie, j’ai envie de rectifier: juste après l’accouchement, quand on a la chance d’avoir enfin le contact avec son bébé, que l’on voit son regard se planter dans le nôtre, que l’on sent son odeur pour la 1ère fois, là, ok, on peut dire que c’est le paradis. Tout ce qui vient avant… personnellement je préfère oublier!
Et vous? Dignes ou pas? Warrior? Péridurale?

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.